22 avril 2021

Qu’est-ce qui se cache derrière la Croix de vie ?

La Croix de vie que l’on connait aujourd’hui,  a été créée par Leo R. Schwartz, responsable du département des urgences au sein du service de la sécurité autoroutière (NHTSA), suite la demande de la Croix-Rouge américaine en 1973.  Derrière chaque branche de l’étoile, on y retrouve une signification particulière.

  • Identification : Il faut que l’appelant soit en mesure d’identifier l’urgence médicale et  de contacter les services d’urgence. Le 9-1-1 est le numéro universel et facile à retenir et à composer pour toute personne (jeune à âgée).
  • Activation : En appelant le 9-1-1, la centrale primaire détermine les ressources à déployer. C’est le centre de communication santé qui prend le relais si l’appel est de nature médicale. Le répartiteur médical d’urgence pose une série de questions afin d’identifier la nature et l’urgence de l’appel.
  • Réponse : les premiers répondants (PR) ainsi que les techniciens ambulanciers paramédics en soins primaires et avancés  (TAP, PSA) se mettent en route rapidement  pendant que les premiers intervenants, s’il y en a, débutent les premiers soins.
  • Soins sur place : les PR, TAP et PSA arrivent sur les lieux et débutent les soins en appliquant des protocoles médicaux de base ou avancés.
  • Soins durant le transport : les TAP procèdent au transport en continuant à prodiguer les soins et les surveillances requises.
  • Transfert au centre hospitalier : le choix du centre hospitalier revêt une grande importance, car il permet au patient obtenir des soins spécifiques à son problème de santé.

 

En plus d’une Croix de vie bleue, le serpent et le bâton, au centre de l’étoile, appelé « caducée », est l’emblème des professions médicales et paramédicales.

Icône du portail Préhospitalier Québec

© Gouvernement du Québec, 2021.