30 mars 2022

Une vie de sauvée grâce aux nouveaux actes autorisés

Québec, 30 mars 2022 | Depuis l’automne 2021, de nouveaux actes sont effectués par les techniciens ambulanciers en soins primaires (TAP-SP) au Québec. Parmi ces actes, nous retrouvons l’administration de midazolam, la surveillance d’intraveineuse, le paquetage de plaie et le vidage et la surveillance de sonde. De plus, l’utilisation d’un laryngoscope avec les pinces Magill pour la désobstruction de voies respiratoires supérieures est aussi enseignée. Un geste peu utilisé, mais grandement efficace lorsque nécessaire. Jusqu’à maintenant, seuls les techniciens ambulanciers paramédics en soins avancés pouvaient utiliser ces pinces.

Au cours des deux prochaines années, tous les TAP du Québec seront formés pour utiliser cet outil. Ce geste s’inscrit à la liste de gestes déjà autorisés.

Un petit geste qui fait toute la différence.

Le 26 mars, deux équipes de Saint-Félicien sont intervenues auprès d’une dame inconsciente. Une fois l’appréciation clinique effectuée, le diagnostic était plus que clair : on se doit de désobstruer la dame, et ce, grâce aux pinces Magill. Un des quatre paramédics avait eu la chance de recevoir cette formation à l’automne dernier. Il a donc pu utiliser les pinces afin de désobstruer la dame. Grâce à l’intervention rapide de monsieur Dave Beaudoin (TAP maitre-formateur et conseiller au ACLiP du MSSS), la patiente a  recommencé à respirer par elle-même quelque instant plus tard.
Encore une fois, félicitations aux quatre paramdécis (Dave, Michel, Guy et Gino) d’ambulance Médilac pour leur intervention.

-30-

Nadia Drolet, responsable des communications pour la DMN-DSPU
communications.spu@msss.gouv.qc.ca

© Gouvernement du Québec, 2022.